Discovering Kyushu: hiking in Munakata-Oshima 🏝 part 2

Hello Hello Everyone ! Bonjour tout le monde !

 

I told you I would be back soon to talk about the best part of my pre-business trip (or maybe the most exciting to me, because I know I will come back to Fukuoka but not on this island): the discovery of Munakata-Oshima.

I learn about this island while reading a hiking guide, KYUSHU OLLE, about hiking all around Kyushu Island. Like always, before going anywhere I have a mental argument with myself, and this is why I decided on this hike:

  • It’s closed to Fukuoka but not too easy to go there = doesn’t take too much time and there isn’t a lot of people going there = great!
  • The trail is long enough and I can see many different and beautiful landscapes (forest, mountain, beach…)
  • Last but not least, it’s not a hike over popular like Takao-san which is plaisant when you are in “vacation” (I say that but I just came back for the climbing of Fji-san…).

 

Je vous avais abandonné avec Fukuoka la semaine dernière et me voici de retour avec la deuxième partie (celle que j’attendais avec impatience) de mon pré-business trip à Kyushu : la découverte de Munakata-Oshima.

J’ai découvert l’existence de cette ile en feuilletant le guide de KYUSHU OLLE, qui regroupe une douzaine de randonnées sur l’ile de Kyushu. Et deux arguments majeurs (ou peut-être trois) m’ont donné envie d’y aller :

  • c’est une ile pas très loin de Fukuoka donc facilement accessible mais pas assez donc pas tant de personne n’y va = pas trop de monde ;
  • le parcours est assez grand et comprends de la forêt, des champs, de la mer = beaux paysages √
  • et en dernier ce n’est pas une randonnée ultra connue comme Mont Takao et j’aime faire des trucs pas trop trop touristiques (dixit la fille qui revient de l’ascension du Mont Fuji).

Guide in PDF here : Kyushu Olle guide

Before going I made very complicated calculations for my itinerary because to go there you’d need to take: a train, a bus and a ferry. So if you don’t want to miss your boat you have to be sure to catch the bus, and to catch the bus you need to check the train J So before I knew I woke up at 6h30/7h to go there (I don’t know how to sleep in).

Avant d’y aller j’ai fait des calculs savants pour mon itinéraire car pour y aller il faut prendre : un train, un bus et un ferry. Donc pour ne pas louper le ferry, j’ai vérifié les horaires du bus et pour ne pas louper le bus j’ai vérifié l’horaire des trains. Résultats : je me suis levée vers 6h30/7h pour y aller (la grasse mat’ je ne connais pas^^).

With my printed map in my hand and my hiking outfit I was ready to go on an adventure, thanks God (or should I say Google) for Google maps so I wouldn’t get lost!

Armée de ma carte imprimée à la main et de ma super tenue de randonnée, je suis partie prendre mon train, bus et ferry. C’est assez facile de ne pas se tromper avec Google maps.

This small island doesn’t look anything special from far away but in reality it’s an unpolished diamond: I thought I was exploring Narnia’s landscapes because you go through mountains, jungle-like forest, bamboo forest, flower fields, beaches… Just follow the marked path by sign and colored ropes, rocked by the sound of bells for wild boar, and let yourself be carried away by the magical atmosphere of Munakata-Oshima.

Cette petite ile qui ne paie pas de mine à première vue est une vraie perle rare : j’avais l’impression de faire une randonnée dans  des paysages de Narnia, passant de montagne, foret de bambous, prairies, falaises, plages… En suivant le chemin balisé par des panneaux et des ficelles  rouges et bleues, on se laisse porter par l’atmosphère magique de Munakata-Oshima, qui résonne au son des cloches anti-sangliers.

If you have time and wants to escape the city, this island is made for you. Thank you for reading and see you soon!

Si vous avez du temps et vous voulez échapper la frénésie de la ville, cette ile est faire pour vous. Merci d’avoir lu cet article et à très vite.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

%d bloggers like this: